QUI SOMMES NOUS ?

Un lieu de découverte de l'Univers pour petits et grands ouvert depuis 1993. Propriété communale et géré par l'association P.E.G.A.A.S.E. (Promotion Et Gestion des Activités Astronomiques, Scientifiques et Éducatives) et son président : Dominique Patte de Dufourcq.

 

Au quotidien, l'accueil des publics ou les interventions en extérieure sont pris en charge par Christopher BAILLET (Médiateur scientifique de P.E.G.A.A.S.E) et Madeleine MARCELLI (Coordinatrice scientifique), tous deux salariés de l'association et vos interlocuteurs privilégiés.

 

Planète Tarn (appellation commerciale) , participe aux événements annuels nationaux : Nuits des étoiles, fête de la Science, Jour de la Nuit (Octobre) et à tout événement astronomique majeur (éclipse, comète, pluie d'étoile filante).  Financièrement le fonctionnement est assuré pour les 3/4 par les entrées et la facturation de prestations diverses et pour 1/4 par des subventions (2020) : Conseil Départemental du Tarn (65%), Conseil Régional Occitanie (27%), la commune de Montredon-Labessonnié (8%). La commune, en outre, ne demande pas de loyer et prend en charge l'entretien des locaux et le ménage.

SEUL SITE

D'ANIMATIONS

EN ASTRONOMIE

PROFESSIONNEL

DU TARN

VISITE GUIDEE DU SITE

UN PEU D'HISTOIRE...

GUILLAUME LE NAUTONIER ET LA TOUR CARREE

Guillaume le Nautonier (1557 - 1620), Sieur de Castelfranc, fils de Pierre II de Nautonier, était un personnage pluridisciplinaire.
 

En 1583, il achève ses études menées à Lausanne et revient à Castelfranc, fort de ses connaissances en mathématiques et astronomie (mesure du temps, distances, et calculs sur la mesure des longitudes par les déclinaisons de l'aiguille aimantée.

 

Les années qui suivent seront celles dédiées à la religion, il devient Ministre du Culte puis Pasteur de Réalmont en 1591. Parallèlement, sa connaissance du latin, du grec et de l'hébreu en font un bon historien, mais aussi un géographe. En 1606, il sera fait " Géographe ordinaire du Roy " pour son oeuvre littéraire appelé "la mécométrie de l'aimant" par Henri IV.
Cet ouvrage, très apprécié le récompensera le 27 mai 1609, Henry IV lui attribuera une pension de 1200 livres. Poursuivant l'observation du ciel et des phénomènes météos, ayant visité la Tour Astrologique de Catherine de Médicis et probablement celle d'Uranibourg (Château de Tycho Brahé au Danemark).

Cette somme perçue et sa passion de l'astronomie, le décide à construire son propre observatoire sur le point le plus élevé de Castelfranc : ce sera la Tour Carrée, un bâtiment bas à 2 niveaux, s'achevant par une tour-observatoire à 4 niveaux, une tour carrée. Une galerie en bois fait le tour complet de l'étage supérieur. 

Il entreprit le calcul et la rédaction d'un diaire astrologique, dont on sait peu de chose car aucun ne nous est parvenu, ainsi qu'une importante Cosmographie riche de nombreux schémas et cartes du ciel. Le diaire était peut-être composé de séries de tables donnant les heures de passages au méridien des constellations du Zodiaque avec les principales étoiles, au cours de l'année solaire.
Guillaume le Nautonier s'éteindra au château de Castelfranc à l'âge de 63 ans.

© 2016 par CREAJ Graphique - Tél. 06 01 82 48 14 / Tous droits réservés /